Techniques culturales

D’une viticulture raisonnée vers une viticulture biologique…

La conversion officielle de tout de notre vignoble vers la certification en Agriculture Biologique a commencé en 2010. Mais la certification a été la suite logique de l’évolution du domaine depuis 2001, de nos méthodes culturales qui tendent vers un plus grand respect de la vigne, de la vendange, de l’environnement et des générations futures.

Notre équipe présente dans les vignes au quotidien y assure un travail de prévention et de traitement des maladies essentiel en agriculture biologique. 

Ce travail quotidien nous permet également d’appliquer une politique globale de maîtrise des rendements. 

Cycle biologique de la vigne…

Taille en Guyot simple ou double : de fin novembre à fin février.


Prévention et lutte contre les gelées d’avril à fin mai.

Depuis 2017 nous participons à un essai de 3 ans avec l’INAO (Institut National de l’Origine et de la Qualité) et d’autres domaines viticoles : pendant la période des gelées une bâche est installée sur une parcelle témoin afin de protéger la vigne du froid. L’INAO a pour mission de vérifier que cela n’impacte pas le développement de la vigne par rapport aux autres parcelles non bâchées. A ce jour les résultats sont prometteurs… la vigne est bien protégée des gelées et les vignes non bâchées rattrapent très vite la parcelle témoin en 2/3 semaines. 

En attendant nous continuons de protéger nos vignes en Premier et Grands Crus grâce à des bougies installées et allumées une à une manuellement dans les parcelles les plus exposées.


Labour : un premier labour en fin d’hiver puis reprise après la période des gelées.

Labour à cheval


L’Ebourgeonnage après les gelées en mai (consiste à ne laisser qu’une pousse par nœud en éliminant les doubles bourres) et l’essoumachage (enlever les rameaux qui partent du pied de vigne) nous permettent d’aérer la vigne et de maîtriser nos rendements.


Baissage d’avril à mai consiste à attacher le rameau restant au fil de fer.


Traitements de fin mai à fin juillet.

En respectant le stricte cahier des charges de l’Agriculture Biologique et en optimisant au maximum notre matériel de pulvérisation, nous utilisons souffre, cuivre mais également décoctions et purins de plantes pour lutter contre l’oïdium et le mildiou.


Rognage, manuel ou mécanique de fin juin à début août consiste à couper l’extrémité des rameaux.


Eclaircissage, effeuillage de juin à juillet.


Vendange début-mi septembre : toute la vendange du domaine est faite manuellement du Petit Chablis aux Grands Crus.


Réception de la vendange : nous trions manuellement tous les raisins qui sortent de la benne afin de retirer les feuilles, les raisins verts ou pourris.